Flore

La richesse floristique de l’île du Milieu est représentative des milieux humides des basses terres du Saint-Laurent. L’herbier aquatique, le marais, la prairie humide, le marécage arbustif et le marécage arborescent représentent 20 % du territoire, avec une superficie de 93 ha. Les 80 % restants de l’île du Milieu sont consacrés à l’agriculture (Laboratoires SAB, 1997). L’érablière à caryers, qui occupait historiquement les îles du lac Saint-Pierre, est sévèrement fragmentée. 

 
  floreL’arisème
dragon (Arisaema dracontium), espèce
menacée au Québec, contribue à la
richesse floristique de l’Île du Milieu. Photo : Annabelle Jussaume 
 
 

Superficies relatives des unités végétales recensées à l’Île du Milieu
(Laboratoires SAB, 1997, cités par Lessard, 1988)

UNITÉ PHYSIONOMIQUE SUPERFICIE (ha) POURCENTAGE (%)
Herbier aquatique 7,9 1,7
Marais 28,9 6,2
Prairie humide 15,4 3,3
Marécage arbustif 10,2 2,2
Marécage arborescent 30,6 6,6
Terre cultivée 281,8 60,6
Pâturage 90,2 19,4
TOTAL 465 100